Objectif 2019

De la Préhistoire à nos jours, le lien entre l’Homme et la Nature n’est, ni ne fut jamais unilatéral. Il a pu être mis à distance, bien avant la modernité. Mais il n’a jamais mis fin à une appartenance à laquelle nous devons la continuité de notre existence !

Phrase : Où en sommes-nous aujourd’hui? 

Peut-être au moment de se souvenir que l’on en a jamais fini avec la nature !

 L’inscription au patrimoine mondial trouve tout son sens dans cette continuité de cette continuité.

 

2013-2016 – Réinterroger le temps long

14 - Objectif 2019 - montre_TempsLong

Le temps de l’expérimentation

Tel est le défi à relever que se donne le Barde en 2013. Réinterroger le temps long : « celui qui – à rebours de l’immédiat – se pose comme un garde-fou et une épreuve de vérité à laquelle l’accélération des décisions ne peut se dérober ». Pour la Juridiction, il s’agit des 800 années qui ont été retenues par la commission UNESCO pour déclarer le caractère exceptionnel du vignoble.

L’équipe donne rendez-vous en 2016 pour l’Heritage Camp, 1ère édition.

 

2013 – Arrêt sur image !
15 - Objectif 2019 - pause

Au-delà de la simple observation faite par les fondateurs du Barde, avec ce manque d’adhésion de l’inscription au patrimoine mondial par les habitants, le territoire se prive d’une ressource. 2013, première année d’existence de l’association va être consacrée à l’approfondissement de la situation, à une étude des sites comparables, à la concertation avec les élus et responsables des organisations concernées au premier chef par le territoire UNESCO.

Très vite, le constat se confirme. Le Barde doit y aller !

Tout est alors mis en œuvre pour contribuer à faire vivre l’inscription : le dispositif autour de l’expérimentation, la dynamique initiée… Ce territoire est confronté à des mutations inégalées, le fait de réintégrer le temps long au cœur de ses pratiques va permettre de se réapproprier le sens de .

 

2014 – L’année des « Café du Barde »

mind-map

 

18 - Obj....RECTO-degustation-01(3) 19 - Obj....VERSO-degustation-01(2) 20 - Obj...RECTO-CAFE-N3-01 21 - Obj...VERSO-CAFE-N3-01  Le café du Barde Le café du Barde

Qu’est-ce qu’un Café du Barde ? C’est un rendez-vous régulier proposé par Le Barde du Label. Il est ouvert à tous. On y aborde tous ensemble des questions sur les enjeux patrimoine mondial (dynamique touristique, environnementale, patrimoniale, économique, etc.).

À chaque fois, la forme des rencontres est adaptée à l’ordre du jour : rencontre-échange, conférence, atelier pratique sur le terrain, etc.

Elles se déroulent dans des lieux très différents (espace public, restaurant, extérieurs).

 

2015 – L’année des Greeters – Le Barde et le monde (1)

23 - Obj....LOGO-ST-CHRISTOPHE-GREETERS-01

Un Greeter ? C’est un habitant qui propose une balade unique et authentique dans son village, sa ville ou sa région. Il s’adresse à des visiteurs français et étrangers. C’est aussi un bénévole. Choisir la balade Greeter c’est privilégier une expérience humaine qui se termine souvent par un temps d’échange autour d’un verre de vin.

 Ils sont venus nous voir ! D’Amérique latine, de Chine, d’Espagne, du Luxembourg, d’Allemagne, du Portugal, d’Italie ou des provinces de France. Le Barde est reconnu depuis 2015 Greeters France et à intégré peu après le Global Greeters Network.

 

2015 – Colloques et rencontres  – le Barde et le monde (2)

Le Barde du Label c’est aussi une relation au monde d’abord sur le terrain des sites inscrits par l’UNESCO. Ensuite avec des acteurs du patrimoine mondial, lors de colloques, grâce à des publications internationales.

 

 

2016 – L’année des Petits Ambassadeurs du Label

La sortie du livre des « Petits Ambassadeurs du Label » est un aboutissement. Celui de la découverte de la Juridiction UNESCO. Une aventure humaine traduite dans le livre « V.U.E.(S) !»

Ces connaissances de base vont permettre d’aller plus loin dès la rentrée scolaire 2016-2017. Les Petits Ambassadeurs du Label vont pouvoir élargir leur champ d’investigation ! Un zoom sur l’Habitat local, national et international. Ils vont également agrandir leur territoire géographique à travers l’actualité de la Juridiction et son ouverture sur l’Ailleurs.

La Classe patrimoine quant à elle élargit son périmètre en ouvrant sa porte aux enfants de la rivière jusqu’à l’Estuaire (Saint-Sulpice de Faleyrens, Vignonet, Sainte-Terre… et Libourne ?). Une préparation aux grandes questions qui seront posées lors de l’Heritage Camp 2018, notamment celle de l’irrigation du vignoble de la Juridiction.

Rappelons que la Dordogne est réserve de Biosphère (UNESCO).

 

2017-2019 – Transformer l’essai

26 - cheval_8

Pour quelles raisons serions-nous inscrits aujourd’hui ? Quelle est notre Valeur Universelle Exceptionnelle (V.U.E.) ? Comment fait-on face aux grandes questions de notre temps ? Qui es la Juridiction de Saint-Émilion ? (Vin, vigne, architecture, société, nature, etc.). Quel est son visage 20 ans après l’inscription ?

Rendez-vous en 2019 !


2017 – Une dynamique relancée !

27 - lego-figurines

Les travaux du Barde concourent à relancer l’inscription sur l’ensemble de la Juridiction de Saint-Émilion.

Une nouvelle gouvernance prend la main,  à suivre…

J’attends la validation de cette nouvelle gouvernance le 13 mars pour en écrire davantage

 

2018 – Heritage Camp, 2ème édition

28 - Estuaire-Thomas-Pesquet

 

De nos rivières à l’estuaire… une porte ouverte sur le(des) monde(s)

« La rivière Dordogne traverse un territoire remarquable par sa nature encore préservée, son patrimoine culturel exceptionnel et un art de vivre marqué par l’empreinte de la rivière. L’économie de son bassin, largement touristique, agricole et sylvicole mais aussi industrielle, profite des ressources naturelles, de la beauté des paysages et de l’image de marque que procurent la rivière Dordogne et ses nombreux affluents.

Maintenir la symbiose entre la nature et l’homme qui caractérise le bassin de la Dordogne autant que le vignoble est une responsabilité, collective et individuelle, quotidienne et à long terme. Préserver le patrimoine fluvial du bassin de la Dordogne, les ressources et les bienfaits qu’il dispense est une condition du développement futur de ce territoire.

La réserve mondiale de biosphère du bassin de la Dordogne doit stimuler l’imagination et l’énergie des acteurs du territoire pour l’inscrire durablement dans une démarche de progrès où la prise en compte de l’environnement est perçue comme un atout et une chance ».

Avec 75 km de long, jusqu’à 12 km de large et une superficie de 635 km², l’estuaire de la Gironde se forme à la rencontre entre la Dordogne et la Garonne. Il représente le plus vaste estuaire d’Europe occidentale. Il mêle un écosystème unique à une histoire économique, maritime et militaire de premier plan.

 

2019 – L’anniversaire !!

29 - rendre visible...harillo

Le Barde du Label va contribuer à l’anniversaire des 20 ans de l’inscription.

Comment ? Dans le droit fil des 3 ans d’expérimentation (2013-2016) et des éditions « 1 » et « 2 » de l’Heritage Camp.

Une médiation exigente, ouverte à tous et une invitation au monde.

Un point de vue ciblé : rappelons-nous, l’un des fondements de l’inscription était cette communauté viticole familiale et solidaire alors reconnue par l’UNESCO. Qui est-elle aujourd’hui ? Quel est son visage, 20 ans après ? Quel est son visage, à l’échelle du monde ? Le projet serait annoncé lors de l’Heritage Camp 2018.

Le nouveau visage de la Juridiction serait dévoilé à la rentrée 2019.